Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme qui présente des caractéristiques assez particulières. Il s’agit d’un trouble neurologique du spectre autistique qui affecte beaucoup le cerveau des sujets qui en sont atteints. Quelles sont alors les manifestations du syndrome d’Asperger ? Découvrez ici l’essentiel à savoir à ce sujet.

Sommaire

L’absence de déficience intellectuelle

L’une des premières caractéristiques principales du syndrome d’Asperger est l’absence de déficience intellectuelle. En réalité, les personnes atteintes de cette maladie ne présentent aucun signe de retard intellectuel au cours de leur enfance. Cela amène d’ailleurs bon nombre de personnes à émettre des confusions entre le syndrome d’asperger et l’autisme avancé.

L’hyper et l’hypo sensibilité sensorielle

Hormis l’absence de déficience intellectuelle, le syndrome d’Asperger se caractérise aussi par soit l’hypersensibilité ou l’hyposensibilité sensorielle. Lorsque les sujets souffrant du syndrome d’Asperger manifestent une hypersensibilité, ces derniers réagissent vivement à certains :

  • bruits ;
  • odeurs ;
  • à la lumière.

Par contre, d’autres patients atteints du syndrome d’Asperger présentent une très faible sensibilité sensorielle. À juste titre, certains d’entre eux peuvent facilement sortir en hiver en portant un t-shirt (faible sensibilité au froid) ou se blesser sans vraiment ressentir de la douleur.

L’intolérance au changement

Le syndrome d’Asperge est également réputé pour engendrer chez les patients une certaine forme d’intolérance. Cela se traduit par le fait que certains petits changements effectués dans le quotidien de ces personnes peuvent entrainer une grande détresse psychologique.

Par exemple, lorsque le patient n’a plus la possibilité de porter une couleur de vêtements à laquelle il est habitué, cela peut engendrer un véritable sentiment de mal-être chez ce dernier. Cela s’explique surtout par le fait que ces personnes présentent une pensée assez rigide. Ils ont, de ce fait, beaucoup de difficultés à s’adapter aux changements.

La fréquence des mouvements répétitifs

Les mouvements répétitifs constituent aussi un symptôme qui peut laisser soupçonner le syndrome d’Asperger. En effet, les personnes atteintes de ce syndrome ont généralement tendance à répéter les mêmes mouvements. Cela peut être par exemple des mouvements de main, de pieds ou des mouvements répétitifs réalisés avec un objet.

À titre d’exemple, ces personnes peuvent faire tourner une toupie pendant des heures sans s’en lasser. Il est aussi possible que ces derniers se mettent à aligner des objets, plutôt que de jouer avec ou de s’en servir pour travailler réellement. Ce sont là autant de symptômes qui peuvent vous aider à soupçonner le syndrome d’Asperger. Toutefois, il est toujours plus recommandé de consulter un spécialiste de la santé pour avoir un diagnostic clair.