Le Magazine International Polonais
Dominique Biagi : le professeur d’Histoire qui souhaite l’annexion de la Pologne - Ukraine : les snipers tueurs de Maïdan sont russes ! - 85% des ukrainiens estiment que la Crimée fait partie intégrante de l’Ukraine. - CHOC DES PHOTOS – Les nazis russes en Ukraine. - La corruption de l’un des ministres de l’ex-président ukrainien Janukowicz. - Montée fulgurante du fascisme et de la xénophobie chez les pro-russes. - La Russie propose à la Pologne de partager l’Ukraine en 5 pays différents. - ANTISÉMITISME RUSSE : « Les juifs sont responsables de l’Holocauste » - RÉPRESSIONS ETHNIQUES : Les tatars de Crimée se réfugient en Pologne. - Les pages Facebook reçoivent de l’argent pour diffuser de la propagande anti-ukrainienne. -

Marc Fiévet, Aviseur International et propos racistes : rebondissement .

samedi 18 février 2012.
Accueil du site > Actualité de Pologne : Sommaire > Insolite > Marc Fiévet, Aviseur International et propos racistes : rebondissement (...)
 
(0 - 0 vote)

Abonnement

Il y a bientôt une année et demie de cela, nous avons reçu un mail à forte connotation raciste et xénophobe. À l’époque, il était impossible de déterminer avec exactitude les auteurs des faits, pour deux raisons . Le mail en question est glissé en fin d’article, ainsi que le lien vers la publication initiale de ce mail.

 La première raison , le mail avait été envoyé à partir d’un site internet dont le responsable est égyptien, et le responsable du service d’hébergement du site localisé aux États Unis d’Amérique. Engager des poursuites judiciaires pour ce type de mail est bien loin d’être évident, puisque cela doit se faire contre X, cela exige également que les services de police judiciaire français prennent contact avec les services de sécurité des États Unis d’Amérique, qu’un juge américain ordonne un examen des logs de connexion. Certes, l’auteur des propos incriminés a agit lâchement, puisqu’il a cherché à se dissimiler à la fois derrière un site égyptien, mais il a également cherché à jouer sur les différences de procédures entre les différents pays.

La seconde, on avait des présomptions sur certaines personnes, parce que l’e-mail lui même avoue avoir été envoyé suite à une affaire nous opposant à deux personnes : Marc Fiévet, et Guillon Kelly – Éric. L’usage des bonnes formules voudrait qu’on utilise le terme de Monsieur, mais vu le manque de courtoisie réciproque, cela ne sera pas nécessaire. À l’époque, il s’agissait uniquement de présomptions, donc on ne pouvait pas affirmer quoi que ce soit sans courir le risque de diffamer, surtout qu’il en relevait de notre responsabilité juridique, et également de notre droit à agir.

Suite à des éléments nouveaux, nous venons d’apprendre, et ce en cette date de vendredi 17 février 2012, de source sûre, c’est à dire qu’on peut le prouver et le démontrer, que les auteurs du message sont bel et bien M. Fiévet et M. Guillon , c’est à dire les deux protagonistes sur qui pesaient antérieurement de fortes présomptions. Quand on nous a présenté l’information, de source vérifiable, on doit dire quand même qu’on a été très surpris, on ne s’imaginait pas qu’ils iraient jusqu’à ce niveau. On estimait qu’il aurait été possible qu’il puisse s’agir d’un tiers complice dont le « niveau intellectuel » laissait plus à désirer. Toutefois, depuis qu’on a cette preuve formelle, celle – ci conforte, à la fois les éventuelles présomptions, ainsi que ce que l’on pourrait appeler un faisceau d’indice, c’est à dire un certain nombre d’informations venant également compléter les présomptions antérieures.

On a pas besoin d’en rajouter plus, on va juste brièvement rappeler l’affaire dont il s’agissait, et glisser le mail envoyé, l’internaute pourra se faire sa propre opinion. Par ailleurs, quand aux personnes qui avaient jugé bon d’apporter aveuglément leur soutien à l’un des deux protagonistes en question ( soutien souvent bien plus motivé par des choix de militantisme politique que de réelles convictions citoyennes ), celles – ci pourront juger par elles même de leur propre complicité et de leur impact éthique .

Pour infos, Marc Fiévet, ex aviseur des douanes, est connu pour avoir infiltré des réseaux mafieux et autres narco trafiquants pour le compte des services de renseignement français. Celui - ci a par ailleurs réussi à côtoyer et à approcher de gros bonnets de ce milieu. Suite à une arrestation, il a été extradé au Canada, condamné dans ce pays pour une peine d’incarcération à perpétuité. Ayant demandé à être transféré en France, il a bénéficié d’une remise de peine, bénéficié de la liberté, et donc trouver un emploi, et entre temps mener une campagne de réhabilitation de sa personne. Cela s’est effectué par la publication de livres, dont un, « L’Aviseur » est actuellement adapté par le réalisateur français Julien Leclerq sur un scénario de Abdel Raouf Dafri (le même qui a écrit « Mesrine : L’Ennemi public n°1 », et  « Un prophète »), en vue de tourner un film avec des acteurs connus, dont Gilles Lellouche, qui incarnera directement l’aviseur. On y trouvera également Vincent Lindon et Riccardo Scamarcio .

 Par contre, sa campagne de réhabilitation, via internet et un de ses anciens blogs, était tout ce qu’il y avait de plus maladroit. Les raisons sont présentées suite à ce qu’en a dit son hébergeur., et finalement, elle en dit aussi long sur le personnage en lui même.

En mai 2010, on contacte Marc Fiévet pour lui signaler la présence d’un billet qu’il a publié sur son blog alors que nous en sommes l’auteur, et que pour des raisons de sûreté juridique, il valait mieux que nous soyons les seuls à publier l’article concerné ( puisqu’on en avait pas autorisé la diffusion ) . Comme son blog rassemblait des milliers d’articles recopiés sans respecter les droits d’auteur, il ne lui paraissait pas opportun d’en connaître le respect . Pourtant, il y a fort à parier pour que lui aussi soit le premier à s’offusquer contre toute personne qui diffuserait gratuitement ses livres sur internet sans devoir les payer. Je pense que lui, ainsi que le producteur du prochain film « L’aviseur », ou « The informant » seraient les premiers à montrer leur mécontentement si un tel film était piraté. Je dis juste cela pour souligner un clin d’œil assez ironique : il existe des gens qui piétinent les droits d’auteur d’autrui ainsi que le travail réalisé par les autres auteurs, par contre, ce qui reste tout de même étrange, c’est que ces mêmes personnes qui d’ordinaire se moquent éperdument de respecter les droits d’autrui, sont tout de même les premières à débarquer et à lancer des menaces dès qu’on ne respecte pas leurs droits.

Une anecdote amusante d’ailleurs, une fois fût il arrivé que le diffuseur français d’un film polonais en France, reprenait à sa guise les dépêches d’autrui sur son propre site, et ne saisissant pas la portée de ses actes. Par contre, si vous aviez le malheur de publier un lien vers youtube présentant une page de la version sous titrée en français de ce film pour le faire connaître au public français le plus élargi, ce même diffuseur était le premier à vous passer un coup de téléphone avec menaces à l’appui.

Le cas de Marc Fiévet entre exactement dans le même type de catégorie, où le respect des droits d’auteur se voudrait unilatéral, ou du moins à géométrie variable.

Autre anecdote amusante, dans ce qui pourrait se nommer le « pied de page » de chaque plagiat de son blog, il fut ironiquement mentionné, sous forme d’avertissement «  Nous proposons des informations mondiales en plusieurs langues sur des sujets politiques et socio-économiques. Toutes ces informations proviennent de sources autorisées. » .  C ’est malheureusement bel et bien ici que le bât blesse, puisque si sources autorisées il y aurait eu, force est de devoir constater que de multiples soucis avec le droit d’auteur existaient. L’avertissement est d’autant plus bancal qu’il continue en affirmant « Nous restons cependant très attentifs à toutes propositions de correction. Nous nous engageons à retirer avec promptitude (art43-8 de la loi du 01/08/2000) toute donnée soumise à droit d’auteur si celui-ci en réclame le retrait. », ce qui reste d’autant plus folklorique d’une part parce qu’en 2010 c’est la loi LCEN de 2004 qui s’applique sur l’internet français, d’autre part comment dans le même commentaire peut on souligner la présence « supposée » de sources libres de droit pour affirmer par la suite qu’elles sont soumises au droit d’auteur ? Il y a un manque total de logique.

Mais comme son blog réunissait de multiples plagiats et qu’il n’avait pas l’habitude de devoir essuyer des demandes de retrait, ce dernier a effectivement retirer le plagiat, mais il a également cru bon de recopier l’e-mail de la demande, qui est tout de même protégé en droit français par le secret de la correspondance et le respect de la vie privée. La même publication de l’e-mail fut accompagnée de propos outrageants, injurieux, mais aussi racistes, affichant nos coordonnées privées, dont l’adresse . Bref, mécontent de se voir assujetti à respecter les droits d’autrui, il a préféré jouer sur le terrain de la provocation, ce qui n’a pas manqué puisque nous avons publié un droit de réponse qui répondait exactement à ce genre de provocation. Fort étonné de trouver du répondant là où le contrevenant pensait pouvoir diffamer impunément ( apparemment il n’en était pas à son premier fait ) il riposta également par écrit.

Dans la semaine qui s’en est suivie, plusieurs choses se sont produites. D’une part, on a demandé à ce M. Fiévet s’il souhaitait persister à ce genre de jeu puéril, ce à quoi il a convenu, comme nous, qu’il était aussi bien profitable, pour lui comme pour nous , de retirer tout écrit outrageant et d’enterrer la hache de guerre.

D’autre part, j’ai contacté son hébergeur pour lui demander de retirer la copie de la correspondance privée qui avait été rendue publique sans mon autorisation sur son blog. Son hébergeur a pris contact avec Marc Fiévet, pour lui demander s’il s’agissait bien d’une copie illégale, puisque le rôle d’un hébergeur est d’enquêter sur la véracité des faits et la crédibilité de toute demande issue d’un tiers. Marc Fiévet a certifié qu’il s’agissait bien d ’une copie et d’une publication illégale d’une correspondance privée. L’hébergeur lui a demandé de retirer ce contenu s’il s’avérait que ce contenu était bien illicite. Marc Fiévet a cru bon de ne pas répondre et de laisser publier le contenu en question.

Les deux actions, demande auprès de l’hébergeur, et conciliation, avaient été entreprises dans le même temps. Toutefois, dans un premier temps, comme Marc Fiévet a refusé de retirer un contenu qu’il savait illicite, son hébergeur a suspendu temporairement son blog. Marc Fiévet avait la possibilité de retrouver son blog à tout moment dès qu’il envisageait de retirer le contenu illicite. À partir du moment où Marc Fiévet ne voyait plus son blog en ligne, il a accepté la procédure de négociation. On a évidemment accepté, puisqu’il n’y avait aucun intérêt à faire perdurer l’affaire. L’accord commun consistait tout simplement à oublier cette histoire et à ne pas engager d’action l’un contre l’autre.

Néanmoins, la semaine suivante, le blog de Marc Fiévet ne réapparaissait pas. On a appris par l’hébergeur que le blog concerné faisait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires pour de nombreuses raisons et que l’hébergeur ne voulait pas être poursuivi pour les faits incriminés :

  • Une personne avait déposé plainte auprès des autorités françaises pour la divulgation relatives à sa vie privée, ainsi que pour la divulgation en public d’ informations relatives à une instruction judiciaire
  • Un avocat avait déposé plainte pour la divulgation de courriers privés
  • Des plaintes auraient afflué pour des actes et propos antisémites
Néanmoins, comme son blog avait été suspendu suite à notre demande de retrait de correspondance privée, et Marc Fiévet a cru bon de se venger en utilisant son complice Kelly Éric Guillon pour diffuser sur internet une multitude propos calomnieux. Parmi ces actes de vengeance, on a appris que ce mail suivant avait été l’un de leurs actes .

Vous pouvez admirez la prose des deux protagonistes concernés ( pour les annotations, c’est à cette adresse http://www.swietapolska.com/news/swpolska3467.html ) :

De : Mekhong les flots
À : Service Juridique MIP

Service Juridique MIP ou avec voulu dire "SIC" .Vous manquez pas de modestie .
Fervent lecteur de Fievet qui copiait-collait certes des articles un peu moins conventionnels que dans la plupart des blogs ,generalement gauchistes vous l’avez fait fermer . (1)
Celui-ci ne l’etait pas ,alors faut bien faire payer son peu conformisme .Il aurait meme pu etre ,car proche de vos idées ,comme un ami ;a moinsque vous preferiez le dealer et le junkie ,petrad compris au type normal . (2)
Vous avez meme balance aux webaster de 7/7 :atavisme de balances ;pire,doulos qui croient que leur façons sont elegantes et justes . (3)
Il est vrai que les mendiants pololais du siecle ecoulé ont ete manger le pain des belges ,des lorrains et des gens du nord dans les mines (4)
.Compensation par les poufiasses qui ont procure de bons moments au silicosé et tubars dont on connait l’activite sexuelle debordante . (5)
Soit et si la caque sentira toujours le hareng ,la Pologne sentira toujours le choux & la carpe . (6)
Il reouvrira ailleurs du moins je l’espere ;il y a des pays ou coller des articles que vous avez bien du vous aussi pomper quelque part -je presume que vous n’avez pas une armée d’equêteurs - .(7)
Mais de mon cote ,avec mes petits moyens mais du temps libre ,croyez que je vais tirer sur la Pologne et les polonais de toute confession de telle sorte a susciter une antipathie déja réelle auprès de nos populations quand a son existence mème dans l’UE . (8)
Je defèque virtuellemnt sur votre J Paul 2 ,larbin pleurnichard de la CIA & corollaires & protecteur avéré des pedophiles . (9)
Et puis ,chaque fois que mes amis ou moi mais je suis loin ,trouverons un polonais en fausse ,entrepreneur ,employe ,voyou ou autre ,meme si c’est pas dans nos mentales ...Allo le fisc ,allo les allocs ,allo allo .Oeuil pour oeil (10) et si on peut pas se refaire sur le gomeux ,on se refait sur son cousin tel vote Polanski .(11)
C’est tout Mr Chalomakchav .
Je ne suis pas justiciable en Europe et puis donc tout dire a propos ,en particulier les "polonais"lesquels ,un temps par leur "determination’ nous firent entrer dans une guerre ou nous n’avions rien a faire car si mal prepares . (12)

Rappel de l’un des propos tenus par Marc Fiévet sur son blog à l’encontre de la Pologne. Ce commentaire, certes très provocateur, avait été glissé sur la page même où avait été publiée le courrier portant privé. À l’époque, le commentaire dudit texte ne pouvait certainement pas avoir été sans réponse de notre part, d’autant plus que l’auteur y fait preuve de villes attaques assez basses, d’ailleurs tellement peu honorables que celui – ci  avait préféré utiliser le pseudonyme de Lisardo Doval ( dont la référence n’est autre que celle d’un subordonné de Franco qui s’est illustré dans maintes horreurs au cours de la guerre civile espagnole )  :

Vieux pays de mendicité ,la Pologne se fait des amis outre ses bushistes amis institués . Tout ceci sent son vieux Lodz ,ses avions qui tombent & on renifle l’odeur des choux et de la carpe aux oignons . Chiche :prenez un jour la LOT Polish Airlines sans rire ... La Pologne :on n’est pas obligé d’y aller voir .Outre quelques grosses goinfrées à la patate quand il y en avait en mazovie ,ils ont peuple nos mines de Lorraine et du Nord ;devenus Chtis ,on en voit les faits divers plutot degoutants où ça nique en famille voire ,ça taille dans la chair fraiche d’apres cuite .Atavisme ? Ce n’est pas une obligation de vous aimer & surtout apres que vous ayez achete des avions US avec l’argent de l’UE,quelque jours apres avoiur encaisse mon fric . Alors si un jour vous aviez soif ,mème fraiche l’eau sera facturée au plus juste . Vous nous avez trop souvent couté trop cher .

Enfin, petite note pour la fin, on a voulu savoir ce qu’il en était, à tout hasard, des soit disant accusations en antisémitisme qui avait été faites au blog de cet individu. Voici ce qu’on a trouvé, en autre, dans les archives du blog , aux internautes de juger par eux mêmes :

« Je ne peux plus me taire ! » par L’abbé Tymon de Quimonte
a clamé l’innocent enfant du ghetto de Cracovie qui craque au vit pour la craquette, la craquette à l’eau-de-vie, la craquette rose des mineures asservies.
"Je ne peux plus me taire parce que les Etats-Unis continuent de réclamer mon extradition plus pour me livrer en pâture aux médias du monde entier que pour prononcer un jugement sur lequel un accord a été pris il y a 33 ans", écrit Raymond Liebling dit Roman Polanski dit Popaul en ski, dans lettre publiée sur le site Internet de l’immense philosophe Bernard Lévy. Henri pour les intimes.
Et bien, soulevé par l’indignation, moi non plus je ne puis plus me taire.
Je n’ai qu’une passion, celle de la nymphette, de la sous-préfète, et de la turpitude, de la probitude, et au nom de ce petit peuple qui a tant souffert, et qui a le droit de violer et de prélever des organes dans la sécurité :
Ma protestation enflammée n’est que le cri de mon âme !
Assez d’injustice ! Assez d’opression !
Libérez Polanski !
Et Marc Dutroux !
Et aussi Bernard Madoff, le shalit Soldat, Clothilde Reiss, et les cinq rabbins arrêtés pour trafic d’organes !
félix Zola
Publié par L’abbé Tymon de Quimonte à l’adresse 08:34 1

En conclusion, il y a de quoi être étonné, un tant soit peu par la portée des propos racistes, mais également par la multitude de références antisémites. Au sein même de ces archives, on a également trouvé maintes références à un « ex-blog », celui des intransigeants, qui était réputé à l’époque pour son antisémitisme plus que virulent. Finalement, si la première version « blog » de la tentative de réhabilitation de ce Marc Fiévet a été suspendue à l’initiative de son hébergeur, il n’en reste pas moins, force de constater, que cette suspension lui a été plus que profitable, à double raison : d’une part parce que l’implosion de références plus que douteuses et autres faits illicites aurait un jour ou l’autre risqué d’emporter la responsabilité pénale de son propre hébergeur, mais d’autre part, si la première version avait continué à travers toutes ses dérives, il y a fort à parier qu’elles auraient plus fortement contribué à ternir la réputation de ce dernier plus qu’à la réhabiliter.

On en parle sur le forum

Addentum du 21 / 05 / 2013.
La sortie du film est prévue pour le 11 septembre 2013
Réalisé par Julien Leclercq ; Avec Gilles Lellouche, Tahar Rahim, Riccardo Scamarcio plus ; Producteurs : Dimitri Rassam, Leclercq
Scénario : d’après l’oeuvre de  Marc Fiévet ; Scénariste : Abdel Raouf Dafri
Directeur de production : Marc Vade ; 1er assistant réalisateur : James Canal
Chef décorateur : Jean-Philippe Moreaux ; Superviseur musical : My Melody
Coproduction : Labyrinthe Films Distributeur France (Sortie en salle) SND Orange Studio Transfilm M6 Films Chapter 2

« Toujours mentir. Jamais trahir. »
Afin de mettre sa famille à l’abri du besoin, Marc Duval, un français expatrié à Gibraltar, devient agent d’infiltration pour le compte des douanes françaises.
De petits trafics en cargaisons troubles, il gagne progressivement la confiance de Claudio Lanfredi, un puissant importateur de cocaïne associé aux cartels Colombiens. Cette immersion en eau profonde dans l’univers des narcotrafiquants lui fait courir des risques de plus en plus importants. Mais à mesure que Marc gravit les échelons du cartel, il découvre aussi le luxe et l’argent facile... En permanence sur le fil du rasoir, seuls ses mensonges le maintiennent encore en vie. Lorsque les douanes anglaises rentrent dans la partie pour arrêter Lanfredi, le jeu devient encore plus dangereux et sa famille risque d’en payer le prix.

Copyright © 2006 - 2013 Media Polonia - Tous droits réservés.
Site, publication, journal sont protégés par le droit d'auteur et le droit de la propriété intellectuelle
Reproduction interdite www.swietapolska.com
Répondre à cet article

Partagez cet article en 1 clic :

Forum